1 (855) 505-1855

Obturations (plombages) dentaires

Lorsque votre dentiste vous annonce que vous avez une carie, vous avez réellement besoin d’une obturation pour éviter que la détérioration de la dent ne se poursuive.
En fait, si la carie n’est pas soignée, elle risque d’empirer et la détérioration qui s’ensuit risque d’engendrer la perte d’os. Heureusement, grâce aux avancées en dentisterie, la procédure d’obturation des dents est pratiquement indolore. Il n’y a donc aucune raison d’éviter ce soin dentaire si votre dentiste le recommande.
L’une des premières étapes qui va se produire avant la procédure d’obturation dentaire peut être une conversation avec votre dentiste sur le type de matériau devant être utilisé. Il existe beaucoup plus de choix de matériaux d’obturation disponibles aujourd’hui que dans le passé, et votre choix peut dépendre d’une combinaison de facteurs liés à l’apparence, au coût et à la fonction.

Coût des obturations

Pour vous assurer que nos tarifs soient équitables, nous respectons le guide des tarifs de l’ordre des dentistes du Québec.

 

 

plombage_gris

L’amalgame

C’est le matériau le plus ancien. Couramment appelé plombage, il ne contient pas de plomb. L’amalgame dentaire est constitué de mercure, d’argent, de cuivre, d’étain, de zinc… La proportion de ces métaux détermine le type d’amalgame. Les amalgames de dernière génération appelés « HCSC » (pour High copper single composition) sont à haute teneur en cuivre.

Avantages : Il est bon marché et facile d’emploi ; il est très résistant. Il a des propriétés cariostatiques car bactéricide.

Inconvénients : plus dur que la dent (d’où risque de fracture de la dent en cas de reconstitution de volume important). Non esthétique. Sa toxicité potentielle, principalement due à la présence de mercure, fait l’objet de nombreuses controverses. Sa pose est déconseillée chez les enfants, les femmes enceintes et les personnes porteuses d’atteintes rénales.

Alternative : Le collage des amalgames peut paraître assez insolite. Mais vu le contexte clinique de certaines situations, cette technique peut présenter une solution de compromis à moyen et long terme. En effet, pour des cavités mutilantes des structures dentaires sans rétention, surtout quand les artifices prothétiques ne sont pas indiqués dans l’immédiat, le collage des amalgames peut être une alternative intéressante.

Les composites

Ces matériaux sont beaucoup plus récents. Au départ les composites dentaires étaient surtout utilisés pour des raisons esthétiques sur les dents antérieures. Mais des progrès importants permettent désormais une utilisation beaucoup plus large, complémentaire avec l’amalgame. Ils sont constitués de charges minérales de diamètre plus ou moins important noyées dans une matrice organique en proportion plus ou moins grande. Cette proportion ainsi que la taille des particules minérales déterminent le type de composite. Ils sont collés à la dent par le biais d’une préparation chimique des surfaces dentaires.

Avantages : Plus souple que l’amalgame (dureté très proche de celle de la dentine). Très esthétique.

Inconvénients : Nécessite d’être parfaitement au sec lors de la mise en place (sinon le collage ne peut pas se faire). Nécessite une meilleure hygiène de la part du patient (sinon le risque de reprise de carie est plus élevé). Risque d’intolérance, d’allergie, de relargage de résidus toxiques s’ils sont mal utilisés.

L’or

Les obturations en or sont robustes et non corrosives ; elles peuvent durer jusqu’à 15 ans. Beaucoup de gens aiment l’apparence des obturations en or, mais elles peuvent coûter plus cher que d’autres types d’obturations.